samedi, décembre 16, 2017

Un outil européen de lutte anti-incendie

Un outil européen de lutte anti-incendie.

Kepplair Evolution est un projet industriel qui s’inscrit dans le cadre des nouvelles politiques de gouvernance économique, de la transition écologique et du développement durable. Ce projet environnemental a pour ambition de fédérer les ressources communautaires et industriels, afin d’assurer la protection des forêts, de la vie et de toutes les zones urbanisées à proximité du feu.

Kepplair Evolution soumettra le projet au comité LIFE+ afin de cofinancer la première campagne de certification feux de forêt.

Le programme LIFE+, doté d’un budget de 3,1 milliards d’euros sur 7 ans (près d’1 milliard de plus que pour la période précédente), permettra de cofinancer des projets en faveur de l’environnement et de l’action pour le climat. Plus précisément, le programme est divisé en deux volets :

  • un volet « Environnement » qui vise à une meilleure mise en œuvre de la politique environnementale de l’UE et qui traitera également de l’utilisation rationnelle des ressources, de biodiversité ainsi que de gouvernance et d’information en matière environnementale ;
  • un volet « Action pour le climat » qui se concentrera sur l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, et sur la gouvernance et l’information en matière de climat.

Au-delà des projets traditionnels, un nouveau type de projet sera introduit : les projets intégrés. Ces projets visent à mettre en œuvre des stratégies sur une échelle territoriale plus large (plans d’actions environnementaux et/ou climatiques par exemple) et pourront également mobiliser d’autres fonds européens, nationaux et privés. Les projets intégrés cofinancés seront moins nombreux et seront axés sur les thématiques suivantes : nature, biodiversité, gestion des déchets, air, atténuation et adaptation au changement climatique.

 

Afin d’atteindre ces objectifs, Kepplair Evolution s’associe à des acteurs majeurs du monde de l’industrie, notamment aéronautique pour la réalisation et le suivi du projet, à des organisations internationales comme l’ONU, à des organisations non-gouvernementales, à des associations et à des collectivités locales pour financer l’ensemble de son projet sur cinq ans.

Les spécificités du système de largage de lutte anti-feu

Le principal challenge lors de la conception d’un système de largage est d’obtenir une empreinte au sol uniforme avec une densité supérieure à 0,8 litre au m2.

Dominique Legendre : Air tanker drop patterns  « International Journal of Wildland Fire »

Sur tous les avions et en particulier sur les avions de ligne il existe des contraintes de répartition des masses dont l’objectif est de maintenir le centre de gravité (le centrage) dans une zone bien spécifique. Cette contrainte, nous impose de localiser  le centre de gravité du retardant proche du centre de gravité de l’avion vide (dans la partie avant de l’aile). La sécurité des vols ainsi que le processus de certification imposent que le centrage reste dans l’enveloppe de vol dans toutes les situations y compris en cas de panne partielle du système de largage. L’étude de faisabilité nous permettra de choisir entre une solution à réservoir centré ou une solution à réservoirs répartis à déclenchement séquencé.

En tenant compte de ces contraintes et en comparant nos résultats avec les bases de données de l’USDA Forest Service nous orientons notre choix vers un système par gravité assistée.

  

                 

 Présentation d’un réservoir - schéma de principe du système de largage

L’ensemble est composé de plusieurs réservoirs jumelés. Chacun des réservoirs dispose d'un système indépendant de remplissage et de largage. Dans le poste de pilotage, un panneau de commande permet de contrôler l'ensemble du système de largage et de surveiller par vidéo le terrain survolé.

L’étude de faisabilité technique permettra de valider nos travaux et de définir le cahier des charges définitif.

L’enveloppe financière consacré à la transformation de l’avion dans notre prévisionnel correspond à l’option la plus onéreuse, nous travaillerons avec nos partenaires à l’optimisation technique et financière de notre système de largage.

Les avantages du largage par gravité assistée

Une fois en vol, le système de largage par gravité assistée permet de contrôler la chute de l’eau selon les besoins de la mission. Le système consiste à acheminer de l’air dynamique sous pression – provenant de l’extérieur de l’appareil – afin de compresser le liquide (eau ou retardant) dans le réservoir puis de l’expulser vers le sol à haute vitesse.

Le système permet en outre de limiter les travaux sur la structure externe de l'avion et diminue ainsi l'impact sur la consommation de carburant. 

Ce type de système associé à une quantité importante de retardant nous permettra d’effectuer nos largage en gardant une marge de sécurité confortable par rapport au sol..

 

Un appareil Européen multi-rôle au service de tous

Kepplair Evolution a pour ambition de mettre à la disposition de l'Union Européenne un avion bombardier d'eau à très grande capacité de largage, dont la vitesse permet d'intervenir sur tout le territoire communautaire en un temps minimum. Grâce à sa configuration multi-rôle, les applications sont multiples : lutte anti-incendie, rapatriement sanitaire, soutien logistique en cas de catastrophes naturelles, et lutte anti-marée noire par exemple. L’utilisation d’un tel appareil aurait été particulièrement pertinente lors des récents incendies de l’Ile de la Réunion en 2011, où aucun appareil de grande capacité n’a été capable d’intervenir en moins de deux semaines. De même, de grandes surfaces boisées sont brulées chaque année en Espagne et aucun équipement approprié ne permet d’endiguer la progression de ces feux.

Le projet Kepplair Evolution, basé sur la modification d’un Airbus A310, a pour ambition sous-jacente de fédérer les forces de lutte des Etats membres, et de défendre l’idée d’une Sécurité Civile Européenne. La faisabilité de tels projets est avérée. Il existe des appareils russes et américains engagés dans la lutte anti-incendie présentant des caractéristiques communes, mais qui ne répondent pas à la même problématique environnementale.

Le choix de l’Airbus A310

Airbus A 310L’Airbus A310 est un avion de ligne long-courrier de plus de 200 places. Il peut se poser et décoller sur une piste de 2.500 m et son large fuselage permet l’installation de réservoirs de 35.000 litres et l’emport de 25 tonnes de fret. Airbus a développé des systèmes permettant de voler à basse vitesse nécessaire aux opérations de largage. La modularité de l’appareil permet de surcroit l’installation d’un centre médical (6 tables d’opérations et 38 civières).

Les différentes configurations de l'A310 Kepplair Evolution

Afin de satisfaire des impératifs d’efficacité, de flexibilité et de rentabilité, l’avion Kepplair Evolution a été modifié et peut être configuré « à la demande » en fonction des missions qui lui sont confiées. Si la lutte anti-incendie reste son objectif premier – pour lequel la partie basse de l’appareil est configurée en permanence – la partie haute de l’aéronef est modulable. Cet espace peut être alloué au transport de personnes ou de fret, ou aménagé en hôpital mobile avec l’installation de civières et de blocs mobiles d’opérations. Chacune des transformations ne nécessite qu’un temps réduit d’immobilisation au sol.


Configuration lutte anti-incendie (partie basse) et passagers (partie haute)
Plus de 200 passagers peuvent être évacués dans cette configuration. La neutralité politique et la modularité de l’appareil Kepplair Evolution permet de répondre efficacement aux conséquences des conflits politiques, des catastrophes naturelles, comme celle d’Haïti en 2010 ou de Fukushima en 2011.

A 310 version passagers


Configuration lutte anti-incendie (partie basse) et fret ou hôpital mobile (partie haute)
Aménagé de la sorte, plus de 20 tonnes de matériels, de denrées alimentaires, de produits de première nécessité ou de médicaments peuvent être acheminés vers une zone sinistrée. Cette configuration permet également d’effectuer des opérations de rapatriement sanitaire dans les meilleures conditions. Lorsque l’appareil est configuré en « hôpital mobile », les médecins urgentistes ont à leur disposition 6 tables d’opération et 38 civières, ainsi que d’un système de communication audio-vidéo par satellite de dernière génération, leur permettant d’optimiser les coordinations avec les équipes au sol.

Version modulaire

Développement et diversification

Afin de valider les hypothèses du dossier environnemental, les objectifs du projet doivent être très clairement définis. Des indicateurs doivent permettre de suivre et d’évaluer l’efficacité de l’avion bombardier d’eau. L’indicateur de suivi principal du projet est le nombre de tonnes de CO2 préservées par le programme sur l’ensemble des cinq ans. Bien que l’avion Kepplair Evolution rejette du CO2 lors de ses vols, il permet de préserver un grand nombre d’hectares de surfaces boisées et son bilan carbone global est largement excédentaire.

Le projet Kepplair Evolution poursuit donc plusieurs objectifs simultanés. Il vise prioritairement à démontrer l’efficacité d’un avion bombardier d’eau dans le cadre de la lutte pour la préservation des forêts Européennes, ainsi qu’à valoriser le caractère innovant et unique des systèmes utilisés.

Depuis le début des années 2000, les Etats membres ont trop souvent déploré le manque de mutualisation des moyens aériens de lutte anti-incendie. Le projet Kepplair Evolution ambitionne donc de créer un outil efficace et pérenne au service de l’Union Européenne. Un département spécifique s’occupe des évolutions du droit communautaire en matière environnementale et du suivi des opportunités de financement au travers des fonds structurels propres, des fonds régionaux (FEDER*) et des programmes internationaux (UN REDD plus**). A terme, la dimension internationale du projet, notamment à destination des pays en voie de développement, permet d’envisager l’achat de nouveaux avions pour effectuer des opérations de lutte anti-incendie huit mois dans l’année (quatre mois pendant l’été de l’hémisphère nord et quatre mois pendant celui de l’hémisphère sud). Il est également prévu de décliner certaines applications du système de largage sous pression, notamment dans le cadre de la lutte anti-marée noire. S’ajoute à cela la modularité de l’appareil qui permet de réaliser des opérations de rapatriement sanitaire et d’évacuation médicale tout au long de l’année, en coordination avec les différentes ONG partenaires.


* Fonds Européen de Développement Régional
** The United Nations Collaborative Programme on Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation in Developing Countries

La politique de gouvernance et les solutions envisagées

La plupart des pays Européens ont leurs propres moyens aériens et terrestres de lutte anti-incendie. La France est l'un des États membres le mieux équipé. La mutualisation de ces moyens de lutte au niveau Européen est néanmoins une nécessité reconnue par tous. En 2009, la création du fond Européen EUFFTR1 avait pour but de répondre à cette problématique mais les actions engagées se sont limitées à la location ponctuelle d’appareils au profit des pays sinistrés (1).

Malgré une réelle volonté politique, aucune action d’envergure n’a été engagée. De plus, il n’existe aucun appareil de lutte anti-incendie à très grande capacité en Europe.

En décembre 2013, le parlement et le conseil Européen ont publié la décision n° 1313, qui définit le cadre du nouveau mécanisme de protection civile Européenne. Cette décision acte la mise en place d'une capacité Européenne de réaction d'urgence (EERC) basée sur la mise à disposition volontaire de matériel et d'homme par les pays membres.La force sera coordonnée par l'ERCC (centre de coordination de la réaction d'urgence) basé à Bruxelles. Ce nouveau dispositif organisationnel et financier permet d'envisager le lancement de projets pilotes dont Kepplair Evolution pourrait faire partie.

1) - Location en Juillet et Aout 2009 par L’Europe de deux Canadairs CL215 Français pour 2,5 M€. Les appareils étaient basés à Bastia. Leur faible vitesse de liaison et la complexité du contrat ont nui à la réussite de cette expérience.

COORDONNÉES

KEPPLAIR Evolution
231 rue Saint Honoré - 75001 PARIS
Tél : +33(0)676 854 034 - Tél : +33(0)627 083 581 

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Scroll to top